En savoir plus sur www.parc-golfe-morbihan.bzh

Haut de page

logo damgan la roche bernard tourisme
logo golfe du morbihan vannes tourisme
logo baie de quiberon

LES OUVRAGES DÉFENSIFS

Le littoral du Golfe du Morbihan est marqué par les différentes guerres qui ont jalonné l’Histoire et par les multiples aménagements bâtis qui s'y rattachent.

Les blockhaus, par exemple, sont des ouvrages du patrimoine défensif qui ont certainement déjà attiré votre attention. On ne les trouve pas qu’en Bretagne, ils sont le résultat de la construction, dès 1940, du mur de l’Atlantique par le Troisième Reich. Celui-ci s’étend de la Norvège jusqu’à la frontière espagnole en passant évidemment par les rives atlantiques du Golfe du Morbihan ! Dernière génération de fortification côtière, les blockhaus sont construits en béton armé et sont dotés de volumes et de fonctions différents (s’abriter, se défendre, se regrouper et stocker du matériel). L'on peut aussi apercevoir des tobrouks, petites fortifications enterrées à ciel ouvert qui abritaient des nids à mitrailleuses.

Cependant, sur le pourtour de la Petite Mer, on peut aussi retrouver des ouvrages datant de l’époque moderne. À cette période, la Bretagne était en première ligne pour la défense du Royaume de France face à la menace anglaise. Dans le Golfe du Morbihan, vous aurez l’occasion d’observer des forts appelés aussi batteries côtières, des corps de garde (bâtiments servant à protéger un site ou l’entrée d’une fortification).

 

À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, on observe une évolution des ouvrages défensifs qui deviennent plus imposants, complexes et performants.

Blockhaus
Kerpenhir, Locmariaquer
Fort
Fort de Kernevest, Saint-Philibert
Corps de garde
Fort de Kernevest, Saint-Philibert
Tobrouk
Kervoyal, Damgan

Ve millénaire avant notre ère, est un site mégalithique majeur. Mais qu’on le retrouve dans l’inventaire du patrimoine maritime bâti du Parc naturel, voilà qui est plus curieux, même s’il peut parfois servir d’amer. Notre carte postale du jour se classe dans les sites de défense militaire des côtes. Si, au Néolithique, les hommes n’y avaient pas vue sur mer, ce point de vue remarquable en a fait un lieu stratégique à travers les âges. Les Gallo-Romains l’ont utilisé… et l’armée allemande aussi. En 1943, l’organisation Todt bétonne une grande partie du littoral français pour repousser toute tentative de débarquement allié. Le Golfe du Morbihan n’est pas aussi stratégique que la base de Lorient, mais son embouchure n’échappe pas au Mur de l’Atlantique. Côté presqu’île de Rhuys, le site du Petit Mont cumule les avantages : à 36 mètres au-dessus du niveau de la mer, il permet de surveiller l’océan, Belle-Ile, Houat, Hoëdic et l’ensemble du golfe. En plus, il recèle un camouflage tout trouvé : le cairn. Il est en partie détruit pour qu’un bunker s’y insère. Heureusement, toutes les pierres gravées n’ont pas disparu. C’est donc pour sa page d’histoire de la Seconde Guerre mondiale que le Petit Mont a intégré cet inventaire.


© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/arzon/arzon-le-cairn-du-
petit-mont-09-08-2018-12048440.php#jhp1GLLzJmXbpTZ4.99

Le cairn du Petit Mont, Arzon

Que le site du Petit Mont fasse partie du patrimoine, cela ne fait aucun doute. Ce cairn, dont la construction a débuté au

en

parle !

Visitez le site du Petit Mont !

Horaires : tous les jours de 11h à 18h30.

Tarifs :

  • 6 €

  • 5€ pour les 10-17 ans et étudiants

  • Gratuit pour les moins de 10 ans

  • 15 € pour deux adultes et enfants.

Renseignements et réservations : 02 97 53 74 03 ou www.morbihan.fr/petit-mont

Le saviez-vous ?

Un blockhaus en très bon état de conservation a été découvert dans le sous-sol d’une habitation privée à Kervoyal, sur la commune de Damgan.

C'est ce qu'on appelle avoir une cave explosive !