En savoir plus sur www.parc-golfe-morbihan.bzh

Haut de page

logo damgan la roche bernard tourisme
logo golfe du morbihan vannes tourisme
logo baie de quiberon

Découvrir

LES ALGUES ET LES PLANTES COMESTIBLES

 

LES ALGUES COMESTIBLES

Alors qu'au XIXème siècle elles étaient utilisées comme engrais agricoles ou produits pharmaceutiques, les algues sont aujourd'hui rentrées dans notre régime alimentaire. Brunes, vertes, rouges... Toutes les algues sont comestibles ! Mais on utilise le plus souvent en cuisine la dulse, le kombu breton, le kombu royal, la nori, l'ulve, et l'himanthale.

Palmaria palmata

Ulva lactuca

Himanthalia elongata

On peut penser que les algues sont des végétaux maritimes robustes et présents en grande quantité sur le littoral. Pourtant, elles ne constituent pas une ressource inépuisable. Pour profiter de leur délicieux goût iodé encore plusieurs années, il suffit de faire preuve d’un peu de bon sens pour les récolter.

A l’aide d’un couteau ou de ciseaux,

couper l’algue au-dessus de son crampon

Laisser des algues en place pour assurer leur reproduction et une récolte fructueuse l’année suivante. Pour cela, récolter de façon équitable sur le champ d’algues.

Ne pas arracher l’algue pour lui permettre de repousser.

Ne pas déplacer ou retourner les rochers pour assurer la survie des espèces qui les recouvrent ainsi qu’une recolonisation rapide par les algues

Les algues sont très riches en éléments nutritifs, ce ne sont pas des légumes !

Pour des repas équilibrés, ne pas en consommer plus de 50g/jour.

Ne pas récolter les algues échouées sur le sol. Ces dernières peuvent être impropres à la consommation. Toujours couper les algues accrochées aux rochers.

Pour préserver la ressource et éviter le gaspillage, on ne récolte que ce que l’on pourra manger.

Ne pas récolter à proximité de sources de pollution. Profitez-en pour vous informer de la qualité sanitaire du site.

Depuis le 4 mai 2018, la récolte est réglementée en Bretagne par un arrêté préfectoral afin de préserver la ressource.

La récolte d'algues de rive est autorisée du lever au coucher du soleil mais des périodes

de récolte sont fixées pour certaines algues :

  • Le pioca (Chondrus crispus et Mastocarpus stellatus) : du 1er mai au 31 octobre inclus

  • Le nori (Porphyra spp) : du 1er mai au 15 novembre inclus

  • La dulse (Palmaria palmata) : du 1er avril au 31 décembre inclus

Certaines algues doivent atteindre une taille minimale au-dessus

de leur crampon pour être récoltées :

Goémon noir

Kombu royal

cheveux de mer

Ulva enteromorpha

pioca

Chondrus crispus

poivre de mer

Laurencia pinnatifida

laitue de mer

Ulva lactuca

LES PLANTES SAUVAGES COMESTIBLES

Profitez d'une balade sur le sentier côtier pour vous adonner à une petite cueillette responsable. Souvent considérées (à tord) comme des mauvaises herbes, les plantes sauvages qui bordent le littoral et les chemins de randonnées sont idéales pour parfumer vos plats de saveurs insoupçonnées.

Si la cueillette des plantes sauvages en pleine nature est avant tout un plaisir, cette activité exige une certaine prudence. Avant toute récolte, vous devez être sûr à 100% d'avoir bien identifié la plante. En effet, les confusions peuvent s'avérer dangereuses pour la santé. Quelques bonnes pratiques vous permettrons de partir sereinement en cueillette sur les chemins remarquables du Parc naturel régional.

Cueillir les plantes en hauteur, à l’abri des déjections des animaux (chiens, renards…).

Pour préserver la ressource, on ne récolte que ce que l'on pourra manger. De même, on prélève uniquement la partie de la plante qui sera utilisée  (feuilles, baies ou fleurs)

Certaines plantes sont protégées. Leur récolte peut être interdite ou limitée. Renseignez-vous au préalable sur la législation locale.

Rincer les plantes sauvages récoltées dans la nature avant toute utilisation..

Attention aux plantes toxiques. Si vous avez un doute sur l'identité d'une plante, ne la cueillez pas ou informez-vous auprès de votre pharmacien.

Ne pas déraciner les plantes mais les cueillir à main, au couteau ou au sécateur.

Ne jamais récolter la totalité d'une production, mais laisser sur place au moins un tiers des plants.

A cause de la pollution, ne pas cueillir de plantes en bordure de routes, d’usines, de villes ou de terrains agricoles.

PARTEZ À LA DÉCOUVERTE DES ALGUES ET DES PLANTES COMESTIBLES

avec les sorties guidées "Valeurs Parc naturel régional" !

logo valeurs parc naturel régioal