En savoir plus sur www.parc-golfe-morbihan.bzh

Haut de page

logo damgan la roche bernard tourisme
logo golfe du morbihan vannes tourisme
logo baie de quiberon

LA MOULE

Très appréciée des Français (et pas que !), la moule est très facile à trouver sur l’estran, même à mi-marée. Mais ne vous y méprenez pas, ce petit bivalve connu de tous est un dur à cuire. En effet, les moules aiment particulièrement se fixer aux rochers battus par les vagues. Les fibres qu’elles sécrètent, appelées byssus, leurs procurent un maintien ferme sur la roche et leurs permettent de résister à la force du ressac. Mais une fois détachée, la moule ne parvient pas à se fixer à nouveau et meure.

 

Avant de les arracher à la main, il est donc préférable de les trier en sélectionnant les plus grosses. Car même si elle résiste aux vagues, la moule n’échappe jamais au pêcheur à pied impatient de la cuisiner !

Le saviez-vous ?

La légende attribue le premier élevage de moules à Patrick Walton, un Irlandais ayant fait naufrage en 1235 dans la baie de l'Aiguillon. Pour survivre, il capture des oiseaux de mer et s'aperçoit rapidement que les piquets retenant ses filets sont recouverts de moules. La technique du bouchot est née et donnera les célèbres Moules de Bouchot !

Taille minimale autorisée

Quantité autorisée par personne

300

  L'astuce du pêcheur

La coquille de la moule peut servir de support à de petits organismes comme les balanes, les algues ou les anémones. Alors avant de les cuisiner, n’oubliez pas de les gratter et d’en ôter le byssus.