En savoir plus sur www.parc-golfe-morbihan.bzh

Haut de page

logo damgan la roche bernard tourisme
logo golfe du morbihan vannes tourisme
logo baie de quiberon

LA SALICORNE

Habitat : prés salés et marais saumâtres

Récolte : début de l'été

Originaire d’Europe et considérée autrefois comme un aliment pour les pauvres, il n’est pas rare aujourd’hui de trouver la salicorne au menu des restaurants de l’Hexagone.

Cette plante succulente halophile de 10 à 40 cm est reconnaissable à ces nombreuses ramifications organisées en épis. Communément appelée Corne de sel ou Cornichon de mer, la salicorne est riche en vitamines, en minéraux et en oligo-éléments. Sa faible teneur en calories en fait un très bon allié pour les régimes alimentaires. Mais ce qu’on lui préfère par-dessus tout, c’est sa saveur iodée et délicatement acidulée !

 

Attention, la salicorne est soumise à réglementation. On ne cueille pas plus que ce qu’une main d’adulte peut tenir.

Le saviez-vous ?

En 1921, la France a été touchée par une importante sécheresse, conduisant les Français à consommer davantage de salicorne.

Comment la cuisiner ?

Bonne nouvelle ! Pas besoin de savoir cuisiner comme un chef pour profiter des bienfaits de la salicorne.

 

Pour en apprécier toutes les saveurs, on la mange crue nature ou arrosée d’un filet de vinaigrette. Elle peut aussi être préparée en salade ou comme condiment en la faisant mariner dans du vinaigre.

Cuite à la vapeur ou à la poêle avec une noix de beurre, elle accompagne parfaitement poissons et crustacés. Pour conserver son croquant, ne pas dépasser 4 minutes de cuisson.

Quelques minutes dans l’eau bouillante permettra à la salicorne de perdre sa salinité et son amertume. De cette façon, elle se cuisine comme les haricots, ce qui lui vaut son énième surnom : Haricot de mer.

Avant toute préparation, retirez les pousses dures et rincez le reste afin d’en ôter le sable et le sel.